Pato en Alfredo Marcucci

Pato avec Alfredo Marcucci à Utrecht, 2004.

 

JulioPane-corrected

Pato avec Pane à Buenos Aires, 2005.

 

marcucci-ingeborg-pato-roma

Pato avec Alfredo Marcucci au théâtre De Roma, Anvers, 2008.

più visite, più contatti, più clienti

Pato Lorente (Patrick Vankeirsbilck) entama sa carrière musicale comme flûtiste après d'études brillants à Bruges et Bruxelles. Déjà début des années '90 – juste avant la grande renaissance du tango en Europe – il se laissait fasciner par la musique tango et suivit plusieurs stages de maîtrise chez Carel Kraayenhof (Rotterdam), Alfredo Marcucci (Belgique), Juan José Mosalini (Paris) et Marcelo Mercadante (Barcelona). Dans cette même période, il a également entamé l'étude du bandonéon chez Alfredo Marcucci avec qui il s'est présenté - jusqu'à son décès en 2010 - partout en Europe, parfois en compagnie de Luis Stazo (Sexteto Mayor) et José Mosalini (orchestre Osvaldo Pugliese). Alfredo Marcucci – lui-même bandonéoniste dans les orchestres légendaires de Carlos Marcucci, Julio De Caro et Carlos Di Sarli dans l'âge d'or du tango (30s et 40s) – enseignait à Pato tous les secrets du bandonéon bisonore et de la musique de tango dansante. Le maître vit en Patrick son unique élève permanent et le regarda pendant ses derniers mois de vie comme son héritier artistique après 18 années de collaboration intense.

A Buenos Aires, Pato a rejoint des maîtres tels que Julio Pane, Pablo Mainetti et Carlos Pazo afin de se perfectionner. En Novembre 1998, il a participé comme flûtiste et comme bandonéoniste dans le 11ème Festival International de Tango à Montevideo, en Uruguay. Ses fréquents voyages dans la région du Rio de la Plata ont mis Pato en contact très étroit avec la culture du tango et se faisant il apprend à s'exprimer couramment en espagnol. A cette époque, il a également fondé l'ensemble Tango 02 qui se concentre sur la musique tango traditionnel dansant et avec lequel il jouit en Belgique, aux Pays-Bas et en France d'une grande reconnaissance en raison du caractère très dansant du jeu musical.

En Belgique, il participa en 2004 comme soliste du bandonéon dans la pièce de théâtre d'expression française «Borges et moi" et il jouait à la chaîne néerlandaise AVRO lors d'un concert au Concertgebouw d'Amsterdam. En 2007 et 2011, Pato Lorente fut entendu avec le trio Urbango et le projet Torbellino 4 sur la station de radio nationale belge «La Première». En 2010 Musiq3 transmit un interview avec lui autour de la danse tango. Dans le genre de musique classique, il se charge en 2012 comme bandonéoniste de la partie de l'harmonium de la "Petite Messe Solennelle" de G. Rossini. Sa polyvalence en tant qu'artiste l'a amené à Anvers vers la bande de tango-triphop El Juntacadáveres où il joue un rôle important comme bandonéoniste et compositeur.

Depuis 2009, Pato Lorente est actif sur le plan pédagogique en tant que professeur de bandonéon et d'ensemble de musique de tango dans plusieurs écoles de musique de la Communauté flamande de Belgique. Il est ainsi le seul professeur de bandonéon dans les écoles de musique officielles partout en Belgique et en Europe où la classe est également ouverte aux enfants. Il a aidé Alfredo Marcucci lors de stages de maîtrise dans le sud de la France et la Suède, et encore maintenant, il est régulièrement invité au Royaume-Uni à diriger des stages de maîtrise autour de la musique tango. Sa formation approfondie de la théorie musicale et la composition, à la fois dans les idiomes classique et de jazz ont conduit Pato Lorente à remporter en 2012 le Prix de Composition hollandais “Choclo” pour la musique tango dansant, ceci avec trois compositions de sa main.


Image: Luc van Uytvanck